Lundi 19 novembre 2018 - 20H00

Lecture

« T’écrire, c’est te lire à l’envers » – Correspondance entre Dominique Rolin & Philippe Sollers

« T’écrire, c’est te lire à l’envers »
Correspondance entre
Dominique Rolin & Philippe Sollers

Lecture par Xavier Gallais & Marianne Basler

Conception et montage : Nadine Eghels - Production Textes & Voix. Lieu: Centre Wallonie-Bruxelles

tarif : 5 € / adhérent : 0 €

Quand ils se rencontrent en 1958, Dominique Rolin a quarante-cinq ans, Philippe Sollers, vingt-deux. Il est l’auteur d’un récit et d’un roman remarqués, elle a publié en 1942 son premier roman. L’attirance est immédiate et réciproque. Cette différence d’âge, impensable semble-t-il à cette époque, scelle une sorte de pacte entre les amants, celui de la clandestinité. Ils ne se montreront jamais ensemble et, mis à part quelques initiés, personne ne se doutera de la nature et de la force de leur relation. Est-ce à dire que ce bonheur secret se déploie tel un long fleuve tranquille ? On voudrait tant le croire. Ces lettres nous montrent pourtant qu’une telle plénitude est impensable sans la souffrance qui serait son corollaire obligé.

Cette soirée est précédée à 19h d’une projection, dans le cadre du Mois du film documentaire  : Dominique Rolin. L’infini chez soi par Jean Antoine (1992 – Belgique/France – 53 minutes)

À lire – Philippe Sollers, Lettre à Dominique Rolin, Gallimard, 2017.

Dominique Rolin, Lettres à Philippe Sollers, Gallimard, 2018.