Samedi 4 septembre 2021 - 19H00

Lecture

RÉCITS D’UNE NUIT AU MUSÉE NATIONAL PICASSO-PARIS

RÉCITS D’UNE NUIT AU MUSÉE NATIONAL PICASSO-PARIS

Lectures par Constance Dollé, Christophe Ono-Dit-Bio & Pierre Baux
Textes de Lydie Salvayre, Adel Abdessemed & Christophe Ono-Dit-Bio, Kamel Daoud

Lieu: Musée Picasso-Paris - Terrasse - 5 rue de Thorigny, 75003 Paris

Tarif plein : 14 € | Gratuité : allocataires minima sociaux, personnes handicapées, demandeurs d’emploi, moins de 26 ans RÉSERVER

Les lectures se feront à la Terrasse du Musée Picasso-Paris : 5 rue de Thorigny, 75003 Paris. 

L’achat d’un ticket d’entrée au musée donne droit à assister aux lectures.
➡️ Réservations ici

 

Kamel Daoud, Lydie Salvayre, Christophe Ono-Dit-Bio, Adel Abdessemed, et d’autres auteurs encore, ont passé une nuit entière dans l’hôtel Salé, au plus près des œuvres de Pablo Picasso. Sont nés de ces moments inédits des récits uniques publiés dans la collection “Ma nuit au musée” (éditions Stock). La Maison de la Poésie vous invite à écouter ces histoires avant d’embarquer à votre tour dans une aventure nocturne au cœur du Musée national Picasso-Paris. 

 

*******************************************************************************************************************************************

 

19h – Lydie Salvayre – Marcher jusqu’au soir

Lecture par Constance Dollé

 

L’humeur railleuse et le verbe corrosif, Lydie Salvayre se saisit du prétexte d’une nuit passée au musée Picasso pour questionner le milieu artistique et ses institutions. Se tournant vers son enfance de pauvre bien élevée et abordant sans masque son lien à un père redouté et redoutable, elle essaie de comprendre comment s’est constitué son rapport à la culture et à son pouvoir d’intimidation, tout en faisant l’éloge de Giacometti, de sa radicalité, de ses échecs revendiqués et de son infinie modestie.

 

À lire – Lydie Salvayre, Marcher jusqu’au soir, coll. Ma nuit au musée, éd. Stock, 2019. 

 

*******************************************************************************************************************************************

 

20h – Christophe Ono-Dit-Bio & Adel Abdessemed – Nuit espagnole

Lecture par Christophe Ono-Dit-Bio

 

Adel Abdessemed, l’un des plus audacieux artistes d’aujourd’hui, connu dans le monde entier pour sa liberté irréductible exercée contre tous les pouvoirs, reçoit une mystérieuse invitation à passer une nuit dans le musée Picasso, au cœur de l’exposition « Guernica ». Mais la toile mythique y sera absente. Peinte au lendemain des bombardements fascistes, qui le 26 avril 1937 ont réduit en cendres la ville basque, elle ne peut plus quitter l’Espagne.

Il sera accompagné d’un écrivain qui admire son travail, et a reçu la même invitation, sans plus d’explication. Il sera le « scribe » de l’artiste.

Le temps d’une nuit intense, sillonnée par les éclairs lancés par les œuvres d’art, les confessions de l’artiste sur son travail et l’Algérie, et ses dessins au charbon, ils vont traverser le musée comme deux Orphée qui ne peuvent pas se retourner. Dans ce pas de deux sensuel et électrique, on ne sait plus qui manipule qui.

 

À lire – Christophe Ono-Dit-Bio et Adel Abdessemed, Nuit espagnole, coll. Ma nuit au musée, éd. Stock, 2019.

 

*******************************************************************************************************************************************

 

21h – Kamel Daoud – Le Peintre dévorant la femme

Lecture par Pierre Baux

 

« Je suis un “Arabe” invité à passer une nuit dans le musée Picasso à Paris, un octobre au ciel mauvais pour le Méditerranéen que je suis. Une nuit, seul, en enfant gâté mais en témoin d’une confrontation possible, désirée, concoctée. J’appréhendais l’ennui cependant, ou l’impuissance.

Pour comprendre Picasso, il faut être un enfant du vers, pas du verset. Venir de cette culture-là, sous la pierre de ce palais du sel, dans ce musée, pas d’une autre. Pourtant la nuit fut pleine de révélations : sur le meurtre qui peut être au coeur de l’amour, sur ce cannibalisme passionné auquel l’orgasme sursoit, sur les miens face à l’image et le temps, sur l’attentat absolu, sur Picasso et son désespoir érotique. »

 

À lire – Kamel Daoud, Le Peintre dévorant la femme, coll. Ma nuit au musée, éd. Stock, 2018. 

 

Lectures en partenariat avec le Musée national Picasso-Paris, dans le cadre des  « 24 heures Picasso ».
Découvrir le programme complet des « 24 heures Picasso » ➡️ Plus d’informations ici