Samedi 29 mai 2021 - 19H00

Lecture & rencontre

« QUAND ON REMET LE TEXTE SUR LE MÉTIER »

« QUAND ON REMET LE TEXTE SUR LE MÉTIER »

Agnès Desarthe lit « Nevermore » de Cécile Wajsbrot

Lecture suivie d’un dialogue sur la re-traduction avec Élise Lépine

tarif : 5 € - adhérent Maison de la Poésie & adhérent ATLAS : 0 € RÉSERVER

Elle-même traductrice et auteur de trois re-traductions – La chambre de Jacob de Virginia Woolf, Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout, d’Alice Munro et Des souris et des hommes, de John Steinbeck (à paraître), Agnès Desarthe donnera une lecture de Nevermore, le roman de Cécile Wajsbrot qui met en scène une traductrice aux prises avec une nouvelle version de To the Lighthouse. Dans ce texte, la narratrice/personnage/traductrice remet sans cesse sur le métier le roman de Virginia Woolf qu’elle connaît par coeur et qui génère, outre un éventail de phrases et d’interprétations qui se déploient à partir de l’original dans une quête éperdue de l’exactitude, une réflexion vivante et multiforme autour de la disparition.

 

À l’occasion de la 6e édition du Printemps de la traduction – Les traducteurs parlent aux lecteurs

➡️ www.atlas-citl.org/printemps-de-la-traduction-6e-edition-2021/

 

À lire – Agnès Desarthe, Ce cœur changeant, éd. Points, réédition 2021 – 2015.