Mercredi 19 février 2014 - 19H00

Non classé

Ce dont on ne peut parler, c’est cela qu’il faut dire, portrait de Valère Novarina par Raphaël O’Byrne

Ce dont on ne peut parler, c’est cela qu’il faut dire, portrait de Valère Novarina par Raphaël O’Byrne

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Valère Novarina connu pour son théâtre hors du commun n’écrit pas comme tout un chacun. Ses textes emportent tout sur leurs passages à commencer par ses acteurs métamorphosés au point qu’on les croit animaux ou pantins comme l’atteste Léopold von Verschuer. Cette opération systématique de défiguration, Valère Novarina la retrouve dans l’oeuvre du peintre Autrichien Arnulf Rainer. Des rives du Danube il se rend en Russie pour découvrir les icônes de la cathédrale Sainte Sophie de Novgorod en compagnie de la philosophe Marie-José Mondzain, avant de retrouver le physicien Étienne Klein autour d’un caillou. La langue de Novarina à ceci en commun avec la voix de la chanteuse Léiélé Fischer qu’elle transforme le temps en moment de grande émotion.
Rythmé par la langue de Valère Novarina, construit autour des répétitions de l’Origine rouge, ce film de Raphaël O’Byrne nous propose une traversée unique.

 

À regarderCe dont on ne peut parler, c’est cela qu’il faut dire, Raphaël O’Byrne, coproduction Arte France, Les Films à Lou, 65 min, 2002.