Vendredi 24 avril 2015 - 19H00

Carte blanche

Bertrand Belin – Requin

Bertrand Belin – Requin

Tarif : 10 € / adhérent : 5 € RÉSERVER

Requin était le titre d’une chanson de l’album « Parcs » de Bertrand Belin, c’est aussi le titre de son premier roman, éminemment poétique et éblouissant de grâce. De la chanson, elliptique comme presque toujours, difficile d’établir des liens avec le roman. L’artiste-écrivain travaille sur l’obscur et la brume. D’ailleurs, la citation de René Daumal, en exergue du livre, sonne comme un profession de foi : « Il est très tentant, lorsqu’on rapporte des événements passés, de mettre de la clarté et de l’ordre là où il n’y avait ni l’un ni l’autre. »

De son livre, impossible à résumer sauf à en détruire toute la profondeur magnétique, choisissons un passage : « Cet après-midi, au contre-réservoir de Grosbois dans lequel je me noie, je me trouve tout près d’en finir avec ces ténèbres qui, il y a trop longtemps, m’ont voluptueusement confondu et happé. Rien ne soulage mieux de la crainte de mourir que mourir en acte. Pourtant, à deux doigts du répit, je commence à me demander si vivre de la sorte, dans la noirceur d’une conscience éclairée, n’est pas préférable à cette autre façon d’ “ être ” qu’est la mort, puisqu’on dit bien “ être mort ”, dont on se doute qu’elle ne promet pas grand-chose d’incontestablement folichon.»

————————

À lire – Bertrand Belin, Requin, POL, 2015.

À écouter – Bertrand Belin, « Parcs », Wagram Music, Cinq 7, 2013.