L’Atelier des dames

Au cœur de l’Hôtel de Ville de Paris, se trouve un centre d’hébergement pour femmes sans-abri, la Halte Femmes. Depuis 2019, un groupe d’hébergées participe chaque semaine à un atelier d’écriture animé en alternance par les autrices Julie Bonnie et Violaine Schwartz.

 

Découvrez notre série de poèmes documentaires, Les Bruits du monde. Premier épisode : Les Mots des paravents. 

Tous les mardis matin, les femmes se réunissent à la Maison de la Poésie, au Labo des histoires, pour un atelier d’écriture de deux heures, suivi d’un repas au Falafel Café. Les participantes, entre huit et douze selon les séances, arrivent toutes ensemble depuis l’Hôtel de Ville, accompagnées d’une des deux assistantes sociales de la Halte. Au fil des séances, un groupe d’habituées s’est constitué, mais l’atelier reste ouvert à toutes : les femmes de passage à l’accueil de jour du centre, les hébergées, celles qui sont parties mais continuent à nous rejoindre. La maîtrise de la langue française ou de l’écriture n’est pas exigée ; l’atelier est ouvert à toutes.

Julie Bonnie et Violaine Schwartz alternent durant l’atelier les moments d’écriture individuelles et collectives, de chant, de lecture de textes. Elles sont accompagnées à chaque séance par Mélanie Yvon, également autrice et animatrice sociale. Depuis le début de l’atelier, les deux autrices ont basé nombre de leurs exercices sur un bonhomme de papier mâché créé à la Halte Femmes et rapporté par le groupe lors de la deuxième séance. Ce premier personnage, bientôt accompagné d’un second, sert de fil rouge aussi bien que de mascotte à l’atelier. Chaque femme lui a donné un nom différent et développe au fil des séances ses aventures imaginaires. C’est ainsi un univers fictionnel en permanente expansion qui se déploie tant pour chaque femme que pour le groupe dans son ensemble.

L’objectif de cet atelier est d’offrir à ces femmes un temps particulier, un espace dédié et chaleureux leur laissant la possibilité de s’exprimer par et pour elles-mêmes, de se raconter (si elles le désirent), de laisser libre cours à leur imagination. Notre volonté est de s’assurer que pendant deux heures, leurs mots soient bien leurs, qu’ils soient exprimés, entendus et respectés. Mais l’atelier est également un moment collectif, permettant à ces femmes amenées à se côtoyer quotidiennement de se connaître dans un espace et un contexte différents.

L’atelier donne lieu, à la fin de la saison, à une restitution ouverte au public sur la grande scène de la Maison de la Poésie afin de permettre aux participantes de porter elles-mêmes les textes écrits tout au long de l’année. Un livret regroupant leurs productions est également réalisé et distribué à chacune des hébergées, trace de leurs parcours individuels et collectifs d’écriture.

L’atelier a également fait l’objet d’une création sonore réalisée par la poète multimédia Anne Mulpas, et la créatrice sonore Rym Debbarh-Mounir, dans le cadre du programme Les Bruits du monde, carte blanche de création sonore qui leur a été confiée par la Maison de la Poésie.

Retrouvez les textes issus de l’atelier 2019-2020 dans le livret Papiers mâchés, disponible ici.

les intervenantes

Violaine Schwartz

Julie Bonnie

Mélanie Yvon

Nos partenaires