Lundi 5 décembre 2016 - 20H00

Lecture musicale​​

« Un lieu à soi » de Virginia Woolf par Anna Mouglalis

Un lieu à soi de Virginia Woolf 

par Anna Mouglalis

Avec Vincent Artaud (musique) & Fabrice Mantegna (chant)
Traduction & montage par Marie Darrieussecq

tarif : 15 € / adhérent : 10 € RÉSERVER

Après avoir fait entendre Hélène Bessette ou encore Kathy Acker, après la somptueuse soirée qu’elle avait intitulée « Je me révolte donc je suis », Anna Mouglalis revient à la Maison de la Poésie avec un texte majeur et on ne peut plus politique : le manifeste féministe de Virginia Woolf que nous connaissions jusque-là sous le titre Une chambre à soi. Pourquoi « chambre » alors que le mot employé par l’auteur est bien « room » ? Partant de cette question légitime, la romancière Marie Darrieussecq a décidé de livrer une nouvelle traduction de ce texte intitulé dorénavant avec justesse et justice : Un lieu à soi. « Une femme doit avoir de l’argent et un lieu à elle si elle veut écrire de la fiction. » affirme d’emblée Virginia Woolf. Courageux, lumineux et imparable, ce chef d’œuvre sera donc porté par la voix d’Anna Mouglalis et accompagné par le chanteur lyrique Fabrice Mantegna et le bassiste Vincent Artaud. Tous trois ont choisi d’offrir (en contre-point à la parole radicale et salutaire de Woolf) des transcriptions de Cavalli et Haendel pour le moins… rétrogrades ! Un alliage malicieux à dessein, et vivifiant.

 

En partenariat avec Le Livre Sur la Place de Nancy.

 

À lire – Virginia Woolf, Un lieu à soi, trad. de l’anglais (Royaume-Uni) par Marie Darrieussecq, coll. Empreinte, Denoël, 2016.

 

Anna Mouglalis ©D.R.