Jeudi 13 octobre 2016 - 20H00

Performance

« Brutal Measures » par Lydia Lunch

« Brutal Measures »
par Lydia Lunch

Accompagnée de Weasel Walter à la batterie

Dans le cadre du Tandem Paris-New York 2016

Tarif : 15 € / adhérent : 10 € RÉSERVER

Ses années new-yorkaises, Lydia Lunch les a évoquées dans son livre autobiographique Paradoxia, journal d’une prédatrice : victime d’inceste, elle fuit le foyer familial à l’âge de seize ans et plonge dans les bas-fonds de New York. La rue, l’alcool et la drogue n’auront toutefois pas eu raison d’elle et elle entame une carrière artistique vertigineuse : chanteuse (une trentaine d’albums à son actif), auteur d’une dizaine de livres, actrice du cinéma underground, photographe, égérie, elle a collaboré avec Brian Eno, Sonic Youth, Nick Cave ou encore Marc Almond. Élue parmi les musiciens les plus influents des années 90, elle a également participé à l’émergence de la scène spoken word américaine aux côtés d’Henry Rollins ou encore d’Hubert Selby Jr. C’est un honneur de la recevoir, accompagnée du musicien Weasel Walter, pour sa dernière performance en date où il sera question du visage sombre des États-unis. Une création qu’elle souhaite à mi-chemin entre le terrifiant et l’hilarant.

Performance en anglais.

 

logo_mona_bismarck_american_center

 

 

En partenariat avec le Mona Bismarck American Center.

Dans le cadre du Tandem Paris-New York 2016 mis en œuvre par la Ville de Paris et l’Institut français, en partenariat avec les Services culturels de l’Ambassade de France aux États-Unis et l’Ambassade des États-Unis en France, avec le soutien de la Ville de New York.

 

À lire – Lydia Lunch, Paradoxia, journal d’une prédatrice, préf. Virginie Despentes, introduction Hubert Selby Jr, Au diable Vauvert, 2011.

À écouter – « A fistful of desert blues », avec Cypress Grove, Rustblade, 2014.

Lydia Lunch & Weasel Walter ©Jasmine Hirst